Randonnée montagne en Gruyères - 01 et 02 septembre 2018

 

Ou comment la météo nous a joué un mauvais tour et transformé les randonnées en randonnées fantomatiques...

Samedi - La dent du Chamois au-dessus de Estavannens

Sous le sommet, l'ambiance fantomatique se met en place et le chemin, détrempé par la pluie du matin, s'est transformé en une goulotte boueuse et glissante.

Notre passage aura effarouché deux Tétras Lyre mâles qui ont fuit à tire d'ailes, tellement vite que nous n'avons même pas eu le temps de dégainer nos appareils photo ; pas question pour eux de prendre la pause.


Malgré tout, le sommet sera atteint

Pour la descente, il suffit de se laisser glisser...

Petit point intermédiaire sur l'état du "matériel"...


La descente s'avère être un jeu d'équilibre et on ne gagne pas a tous les coups...


Bilan final : 


La fin de la descente sera plus classique

Dimanche - Le Kaiseregg depuis Jaun

La météo continue de nous narguer : les brumes cachent la montagne tout au long de la journée, en laissant parfois espérer du ciel bleu et quand même quelques belles éclaircies, sauf au sommet ! 

Heureusement, pas de pluie ce jour et un beau parcours de randonnée alpine.

Du coup nous seront obligés d'y retourner...

Le groupe ressemblait à une procession de Saints !

Sur la crête, au bord du précipice, la montagne nous a gratifiée d'un superbe phénomène optique appelé "spectre de Brocken avec anthélie".


La descente nous réserve de nouveau une portion de chemin boueux et glissant mais depuis la veille nous avons l'entraînement.